Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de l'Aveyron Section

Photographie de la dernière activité

Dans le cadre d'un partenariat fructueux, plusieurs actions de sensibilisation à la prévention routière, sous l'égide de l'association éponyme, des opérations de sécurisation dans les transports publics, des actions relatives à la délivrance des attestations de sécurité routière et de formation diverses auprès d'un public d'écoliers, de collégiens, voire de lycéens ont été réalisées, avec l'implication des fonctionnaires du service de Police auprès de l'Éducation Nationale et la Mairie.
Cet investissement, déjà d'une grande qualité, a permis à un public d'écoliers, jeunes citoyens en puissance, de pouvoir percevoir l'aspect préventif ainsi décliné mais aussi le cadre légal qui leur a donné la possibilité de considérer également l'aspect répressif dans des mesures tout à fait acceptables pour un public d'enfants âgés de 10 ans et inscrits en CM2. Cet équilibre a semblé structurant et nécessaire à transmettre.
C'est ainsi, qu'est venue l'idée au commandant de police à l'échelon fonctionnel Eric DELCHAMBRE, chef de service du commissariat de sécurité publique de Millau, chevalier de la Légion d'Honneur, de proposer en amont, dans le cadre d'une initiation, une présentation de l'infraction au sens général du terme, puis d'en décliner les trois formes que sont le crime, le délit et la contravention avec, en corollaire, l'exposé des juridictions pénales chargées de réprimer de tels agissements. Il a personnellement exposé le domaine des contraventions, les différentes classes, les peines encourues et le fonctionnement de l'instance judiciaire pénale en charge de la répression de telles infractions, les moins graves, à savoir la juridiction de proximité, voire le tribunal de police. Ce travail a permis d'expliquer à ce jeune public, les limites imposées à la liberté par la loi, afin que le respect et la citoyenneté prévalent dans l'ensemble des relations humaines.
Dans un second temps, un exposé leur est décliné afin qu'il leur soit permis de comprendre le fonctionnement d'une audience pénale de cette juridiction avec le rôle de chacun et l'articulation des poursuites, la différence entre l'amende et les dommages intérêts et les opportunités offertes au magistrat de juger en toute indépendance.
Le lendemain, les enfants accompagnés de leur professeur sont conviés à assister à une audience publique de la juridiction de proximité de Millau, laquelle leur donne l'opportunité d'être confrontés à la réalité de l'exposé. Cette intervention permet d'y associer la Justice aux administrations évoquées préalablement en la personne de Mme Sylvia DESCROZAILLE, vice-présidente du T.G.I. de Rodez en charge de l'instance du tribunal éponyme de Millau. Le travail de fond mené avec ce magistrat, permet ainsi aux enfants de saisir les liens qui existent entre Justice et Police.
Enfin et pour conclure, à l'issue de cette audience, nous retournons, le magistrat et moi même au sein de l'école invitée, afin de répondre aux interrogations légitimes, variées et particulièrement pertinentes des enfants et de satisfaire à leur curiosité induite par cette journée d'initiation à la justice.
La médiatisation qui a été faite de ce temps d'échanges avec les enfants a permis de renforcer tant les relations entre justice, police et population que celles induites par cette collaboration inter-administrations au profit d'une jeunesse dont l'intérêt à de telles pratiques n'est plus à démontrer et pour lesquelles le retour d'expérience du corps enseignant et des parents d'élève a semblé positif.


Retourner à l'historique des activités



  © SMLH - 2016