Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de l'Aveyron Section

Général Sébastien VIALA

Il était :
Officier de la Légion d'Honneur

Sébastien Viala, né le 17 mars 1763 à la Mouline, sur l'actuelle commune d'Olemps (Aveyron), mort le 20 janvier 1849 à Rodez est un général français de la Révolution et de l'Empire.
Ses parents étaient Louis VIALA, maître chapelier, et Marie BESSIERE.

Il commence sa carrière dans l'armée en tant que soldat au régiment de Vermandois en 1781 et atteint le grade de sergent-fourrier. Il passe les grades de soldat de la République, capitaine de volontaires en 1792, chef de bataillon le 4 juillet 1792, chef de la 85e demi-brigade (19 et 25 mai 1799), colonel au 85e régiment d'infanterie de ligne (an XII) et chef de brigade (1803).
Il devient officier de la Légion d'honneur le 15 juin 1804 et est blessé le 14 octobre 1806, à la bataille d'Auerstadt, où il est d'abord laissé pour mort.
Il est nommé général de brigade le 23 octobre 1806, donataire d'une rente de 4 000 francs en Hanovre par décret impérial du 15 août 1809, et est fait chevalier de l'Empire par lettres patentes du 22 octobre 1810.
Il est admis à la retraite en 1811, et il devient maire de Rodez du 3 août 1811 au 26 juin 1813.

Sa tombe existerait toujours dans le cimetière de Rodez, dans la partie ancienne, côté gauche de l'entrée, une croix de pierre brisée, inscriptions effacées.

Son nom est inscrit sur l'Arc de triomphe à Paris au côté Est.

A propos des documents joints :
il est à noter que le général Sébastien VIALA est dit "mort à la bataille d'Iéna" dans un livre intitulé "Campagne des armées françaises, en Prusse, en Saxe, en Pologne, sous le commandement de S. M. L'Empereur et Roi, en 1806 : ouvrage destiné à recueillir les grands évènemens qui s'y sont passés, et les actions d'éclat des généraux, officiers et soldats" publié en 1807. C'était en quelque sorte le Journal de Marche et Opérations (J.M.O.) des guerres de NAPOLEON.



Retourner à l'historique des figures



  © SMLH - 2016