Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de l'Aveyron Section

A 102 ans, notre doyen René THOMAS nous a quittés le 14 mars 2016.

Il était :
Commandeur de la Légion d'Honneur
Commandeur de l'Ordre National du Mérite
3 croix de guerre des Théâtres d'Opérations Extérieures (TOE)
5 croix de la Valeur Militaire
Croix de combattant volontaire de la Guerre 1939-1945
Médaille du combattant volontaire de la résistance
Médaille commémorative d'Afrique Française du Nord
Médaille coloniale Extrême Orient
et avait été cité 8 fois (2 à l'ordre de la brigade, 3 à l'ordre de la division, 2 à l'ordre du corps d'armée et 1 à l'ordre de l'armée à titre exceptionnel).

Texte du lieutenant-colonel Jean-François ANGLES à l'occasion de ses obsèques :
Colonel René THOMAS
mon propos, ici, n'est pas seulement de faire défiler votre vie, mais surtout de vous dire merci avant de vous dire adieu.
Vous êtes né le 25 août 1913 à Mourmelon-le-Grand où votre père était militaire. A 13 ans, en 1926, vous devenez enfant de troupe en rentrant à l'Ecole militaire d'AUTUN où vous resterez jusqu'en juin 1931.

Le 31 août de la même année, vous vous engagez au titre du 106° Régiment d'Infanterie. Vous allez servir 39 ans dans l'Infanterie dans la régulière et à la Légion Etrangère.
Vous franchissez quasiment tous les grades de l'Armée de Terre puisqu'engagé comme 2° classe vous terminerez votre carrière comme colonel.
J'ai lu vos états de service remarquables impressionnants devrais-je dire.

C'est pendant la période de l'entre-deux Guerres que vous commencez votre formation qui vous mènera rapidement au grade d'adjudant au début de 1940.
C'est dans la Légion étrangère que vous commencerez cette Guerre, vous y serez porté disparu en Tunisie, puis prisonnier de guerre en Italie. Libéré, vous intégrez les Forces Françaises de l'Intérieur dans le bataillon "ROCHE" avec le grade de capitaine FFI.
Affecté dans la réserve, vous revenez dans l'armée d'active en décembre 1946. C'est en Algérie que vous débarquez avant d'être transféré en Tunisie puis d'embarquer en 1951 pour l'Indochine au sein de l'Infanterie.
De retour en 1953, vous êtes affecté dans les Forces Françaises en Allemagne. En 1955, votre régiment est déployé en Algérie, que vous quitterez lieutenant-colonel en 1963.
Vous êtes nommé colonel le 1er juillet 1966.

En 1970 vous êtes admis à faire valoir vos droits à retraite. Placé en position de réserve, vous êtes définitivement rayé des cadres en 1974.

Ce qui est impressionnant, c'est votre volonté de servir la France. Vos états de service ne comptent pas moins que
- 10 engagements ou rengagements,
- votre participation à 3 guerres (1939-1945, Indochine, Algérie)
- votre présence sur 17 théâtres d'opérations en France, en Asie et en Afrique du Nord (Algérie, Tunisie et Maroc)
- plusieurs blessures entraînant une pension d'invalidité

Pour clore cette période de votre vie active, vous avez occupé les fonctions de directeur général adjoint du Centre Hospitalier Régional d'Orléans de 1971 à 1977, date à laquelle vous prenez votre retraite définitive.

La Section Aveyron de la Société des Membres de la Légion d'Honneur, dont vous étiez le doyen, vient de perdre un ami fidèle.

A votre compagne, vos 4 enfants, 8 petits-enfants et 16 arrières petits-enfants, nous présentons nos sincères condoléances, et surtout nous leur disons soyez fier du colonel René THOMAS, de sa vie bien remplie au service de notre pays.
Colonel René THOMAS, je tiens à vous dire merci, car c'est grâce à des hommes comme vous que nous vivons en liberté.
Adieu ami légionnaire.





Retourner à l'historique des souvenirs



  © SMLH - 2016