Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de l'Aveyron Section

Photographie de la dernière activité

Soeur Maurice-Marie VIVIER nous a quittés le 07 mars 2015.

Elle était :
Officier de la Légion d'Honneur.

Son humilité l'avait de prime abord incitée à refuser les distinctions, mais les portes qu'elles ouvrent, pour aider son prochain encore plus efficacement, lui ont fait accepter la décoration. Ainsi le Journal Officiel du 1er janvier 2009 acte la promotion d'une « Soeur de Saint-Joseph de CARNOLES » au grade d'officier dans l'Ordre national de la Légion d'Honneur.
Mère Maurice-Marie VIVIER, née à Millau (Aveyron) le 5 juin 1921, s'établit à Roquebrune-Cap-Martin en 1964. Quand elle arrive à Carnolès, l'école dont elle prend la responsabilité compte environ 80 élèves. Lorsqu'elle prend sa retraite d'enseignante et de directrice en 1995, l'établissement devenu « Institution Saint-Joseph » en accueille plus de 1300. Le président de l'Organisme de gestion de l'école catholique (OGEC) de l'époque aura cette phrase merveilleuse pour résumer l'oeuvre de toute une vie : « d'une humble chapelle, Mère Maurice-Marie a bâti une véritable cathédrale »...

54 ans consacrés à l'éducation
Ses cinquante-quatre années consacrées à l'éducation et à la direction d'écoles, essentiellement dans la commune, lui valent d'être nommée, en 1997, chevalier de la Légion d'honneur. Depuis, Mère Maurice-Marie poursuit son engagement religieux et caritatif. Elle apporte notamment un concours apprécié au développement d'oeuvres caritatives telles que celles développées par l'association « Mir » qu'a créé en 1991 à Sospel l'un de ses anciens élèves devenu prêtre, l'Abbé Patrick BRUZZONE, avec l'appui de Soeur Emmanuelle (soutien à des personnes en situation de grande marginalité et de dépendance). Ou encore la Fondation « Les enfants de Hué » du Père Patrick-Marie SERAFINI (orphelinats au Vietnam).
Interrogée sur l'épopée de « Saint-Jo », Mère Maurice-Marie dira sobrement : « Oh, mais je n'ai rien fait toute seule. Nous étions bien encadrées par une équipe de gestionnaires. Puis j'avais une voiture, je me déplaçais, j'étais libre ».
C'est le Cardinal Paul POUPARD, président émérite du Conseil pontifical de la Culture, qui est venu spécialement de Rome à Roquebrune Cap Martin (Alpes maritimes), le 15 mars 2009, lui remettre, tout dernièrement, la rosette d'officier de la Légion d'Honneur.
"Les Amis de Notre Dame de la Légion d'Honneur, en Anjou, à Longuet, seul sanctuaire, à ma connaissance, consacré à Notre Dame de la Légion d'Honneur.
Et je voudrais, en guise de conclusion de mon propos, vous en partager le texte fondateur : Qu'est-ce que la Légion d'Honneur glorifie ? Qu'est-ce que l'honneur, le véritable honneur ? C'est le devoir accompli courageusement, longtemps, souvent dans des circonstances difficiles, dans le danger, au péril de la vie, devoir militaire, devoir civique, devoir professionnel et les suscitant tous, les aidant tous, devoir chrétien. Notre-Dame de la Légion d'honneur, c'est Notre-Dame de l'honneur, c'est Notre-Dame du devoir."


Retourner à l'historique des reportages de souvenirs



  © SMLH - 2016