Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de l'Aveyron Section

Photographie de la dernière activité

Le Maréchal-des-logis-chef Georges TROUCHE nous a quittés le 26 décembre 2011.

Il était :
Chevalier de la Légion d'Honneur (3 avril 2011)
Titulaire de la Médaille Militaire (13 décembre 1954)
Médaille de la France libre (1953)

Né dans le sud Aveyron, à Saint-Félix-de-Sorgues, le 28 mars 1911, Georges TROUCHE venait de fêter ses 100 ans.
Engagé volontaire le 20 août 1931 au titre du 81ème régiment d'infanterie, il sert dans les chasseurs alpins.
Il intégre la Gendarmerie en 1933 à Baccarat (54), puis à Lavoute-Chilhac (43).
Pendant la 2nde Guerre mondiale, il sert au sein des Forces Françaises de l'Intérieur. Lieutenant FFI au 2ème bataillon du Mont-Mouchet, il participe aux combats de Chaudes-Aigues en juin 1944.
Après la guerre il sert en Gendarmerie à Campagnac, puis à Bozouls et enfin à Rignac. Les anciens Rignacois l'ont connu en 1957 chef de brigade puis, à sa retraite, comme garde-champêtre à la commune pendant quinze ans.

« Le regret est d'avoir attendu autant de temps, sans doute lié à votre modestie », a déclaré monsieur le ministre Jean PUECH en le faisant chevalier de la Légion d'Honneur.
Dévoué, consciencieux, doté d'un grand sang-froid, « Papy Géo » avait exprimé sa reconnaissance lors de la réception dans l'Ordre : « En pleine occupation et en pleine nuit, j'ai pris le risque d'aller avertir une vingtaine de jeunes enfuis pour éviter le STO qui s'étaient réfugiés dans une grange isolée que les Allemands allaient investir à la première heure le lendemain ». C'est le plus beau fait d'armes de Georges TROUCHE, devenu lieutenant Géo dans la Résistance.

Après une cérémonie militaire bien huilée, la caserne de gendarmerie Maréchal-des-logis-chef Georges-TROUCHE, baptisée du nom du commandant la brigade de gendarmerie de Rignac de 1957 à 1963, résistant, a été officiellement inaugurée, avenue du Ségala, le 19 janvier 2014.


Retourner à l'historique des reportages de souvenirs



  © SMLH - 2016