Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de l'Aveyron Section

Photographie de la dernière activité

Le Lieutenant de réserve Maurice LAVEDAN nous a quitté le 8 juin 2013.

Il était :
Officier de la Légion d'Honneur (21/04/2006)
Chevalier de la Légion d'Honneur (13/07/1967)
Médaille Militaire (15/05/1958)
Croix de guerre des Théâtres d'Opérations Extérieures avec étoile de vermeil (29/11/1952)
Croix de la valeur militaire avec 2 étoiles d'argent et 2 étoiles de bronze
Médaille commémorative 1939-1945 avec agrafe « Libération - Atlantique Afrique »
Médaille commémorative d'Extrême-Orient (1952)
Médaille commémorative de la campagne d'Indochine (1953)
Médaille commémorative des Opérations de sécurité et de maintien de l'ordre en A.F.N. agrafe « Algérie »
Médaille d'honneur du mérite vietnamien de 2ème classe (1953).

Né le 11 novembre 1922 à Vic Bigorre, il s'engage à 20 ans comme matelot en mars 1942, sera affecté sur le « Strasbourg » et terminera la guerre comme quartier-maître.
En novembre 1947, il intègre la Gendarmerie et plus précisément la Garde républicaine comme garde à cheval. C'est dans cette unité qu'il participera à la guerre d'Indochine pendant deux ans. Successivement nommé maréchal-des-logis, puis maréchal-des-logis chef, c'est avec le grade d'adjudant qu'il part en Algérie. A son retour, il est promu adjudant-chef en 1965 puis major en 1977.
Admis à faire valoir ses droits à retraite, il quitte le service actif en novembre 1977 et se retire à Espalion.
Il continue ses activités comme réserviste et sera promu sous-lieutenant, puis lieutenant de réserve en 1980.

Interrogé sur ce qu'il a vécu Maurice LAVEDAN précisait :
« Il y en a qui ont fait beaucoup plus que moi. Je n'aime pas trop parler de mon passé » et « A la fin de la Guerre, n'ayant pas pu donner de nouvelles à ma famille, ils me croyaient mort. Ils savaient que je n'allais pas rester tranquille. »
C'est accompagné de nombreux drapeaux que Maurice LAVEDAN a été conduit vers sa dernière demeure.


Retourner à l'historique des reportages de souvenirs



  © SMLH - 2016