Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de l'Aveyron Section

Photographie de la dernière activité

Le commissaire Albert DAMOISEAU nous a quittés le 1er juin 2012.

Il était :
Chevalier de la Légion d'Honneur (14 juillet 2005)
Officier de l'Ordre National du Mérite
Croix de guerre 39-45 avec étoile de bronze
Croix du combattant
Médaille d'Outre - Mer
Médaille de Reconnaissance de la Nation
Médaille Commémorative de la guerre 39-45
Officier de l'Etoile d'ANJOUAN
Chevalier de l'Ordre National de la République de Côte d'Ivoire.

Eloge funèbre prononcé par le lieutenant-colonel Bernard MAURY:
Né le 28 janvier 1920 à la Guerche-sur-l'Aubois dans le département du Cher, dès votre plus jeune âge, vos parents vous inculquent les valeurs républicaines et notamment, le sens du devoir et l'amour de la patrie. C'est donc naturellement que vous vous engagez dans l'Armée pour servir la France. A 17 ans, votre goût pour l'aventure et votre saine curiosité piquée par votre envie juvénile de parcourir le monde déterminent votre choix pour la Marine Nationale. Vous entrez à l'Ecole des Fusiliers-marins le 16 février 1937 et obtenez le brevet de fusilier-marin le 1er Octobre 1937.
Mais, c'est l'époque où le bruit des bottes des hordes nazies se répand sur l'Europe, et c'est en Norvège que vous allez recevoir le baptême du feu. Le 4 janvier 1940, vous embarquez sur le croiseur auxiliaire « El KANTARA » qui va participer en Avril 1940 à l'opération de Norvège, opération au cours de laquelle La conduite héroïque des marins fait décerner au croiseur « El KANTARA » deux citations à l'Ordre de l'Armée. Albert DAMOISEAU, vous avez « brillamment pris part aux opérations en Mer du Nord et sur les côtes de la Norvège, sous les attaques violentes de l'ennemi » et « vaillamment participé aux opérations de rembarquement du corps expéditionnaire de Namsos ». Et, c'est au large de Dakar, que du 23 au 25 Septembre 1940, les forces anglaises et françaises libres du Général de GAULLE sont opposées aux forces obéissant à Vichy. Au cours de cet affrontement naval dans lequel est engagé votre croiseur, vous faites preuve d'un réel mépris du danger et d'un courage hors du commun qui seront récompensés par l'attribution de la croix de guerre avec étoile de bronze.
Vous êtes démobilisé le 1er Octobre 1941.

Vos qualités humaines vous incitent à préparer le concours d'Officier de Police Adjoint. Grâce à votre ténacité et votre travail assidu vous réussissez brillamment aux épreuves. Agé seulement de 21 ans, vous êtes affecté à Kaolack au Sénégal et vous devenez ainsi le 1er Février 1942 le plus jeune inspecteur exerçant dans la police.
Volontaire pour combattre l'ennemi, vous êtes rappelé au service actif le 1er Février 1943, jusqu'à votre démobilisation, le 1er Août 1945.

A partir de cette date débute votre carrière dans la police. Après plusieurs affectations dans divers pays d'Afrique : le Dahomey, le Mali, la Mauritanie, le Sénégal, vous êtes nommé le 17 Novembre 1956 Commissaire des Renseignements Généraux à Abidjan en Côte d'Ivoire.
Après 17 années consacrées au service des pays africains, vous êtes remis à la disposition de la Police Nationale le 2 Octobre 1962. Affecté au commissariat de Vierzon, dans le Cher, vous dirigez le Service des Mineurs et de la Délinquance. Enfin le 1er Octobre 1965, sur votre demande, vous rejoignez le Commissariat de Millau où pendant 12 ans vous allez mettre votre expérience au service de la Brigade des Mineurs. Vous prenez votre retraite le 1er Janvier 1976. Vous vous retirez dans votre Chaumière à Raujolles. Si vous vous retirez chez vous, vous ne vous retirez pas du monde, car le mot « inactivité » ne fait pas partie de votre vocabulaire et ne correspond pas à votre personnalité. C'est au sein du Monde Combattant que vous allez déployer toute votre vitalité. Vous êtes :
Président du Souvenir Français pour le Sud - Aveyron de 1988 à 1999
Vice - Président de l'Union des Anciens Combattants et Victimes de Guerre, puis Président de 1992 à 2008
Vice - Président du Comité d'Entente des Associations d'Anciens Combattants de 1988 à 1997, puis président de 1998 à 2001.

Avec vous, les associations d'Anciens combattants et de distinctions honorifiques perdent un homme qui a été toujours debout, un homme juste aux valeurs morales reconnues, un homme animé du meilleur esprit, un homme de devoir respectable et respecté. Et c'est ainsi que votre souvenir restera pérenne dans nos mémoires. Nous garderons de vous l'image d'un homme courageux qui a toujours fait face.


Retourner à l'historique des reportages de souvenirs



  © SMLH - 2016