Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de l'Aveyron Section

Photographie de la dernière activité

Monsieur André LAUR nous a quittés le 2 janvier 2014.

Il était :
Commandeur de la Légion d'Honneur (1992)
Commandeur du Mérite agricole (1976).

Né le 19 septembre 1923, au Monastère, fils de salariés agricoles, aide familial à 11 ans et demi, il devient chef d'exploitation dès l'après-guerre. Formé à l'école de la Jeunesse agricole catholique (JAC), au même titre que Raymond LACOMBE ou André CAZALS, il entre en 1949 à la Mutualité sociale agricole, pour en devenir administrateur national l'année suivante, à 27 ans, et le restera plus de 40 ans. Il fut président national de la MSA (Mutualité sociale agricole) dès 1974, avant de prendre les rênes, dix ans plus tard, de la CNMCCA, fédérant au niveau national le crédit, la coopération, la MSA et Groupama. Il restera président jusqu'en 1990.
L'un des faits marquant de sa carrière restera la mise en place de l'assurance maladie et chirurgie pour les exploitants agricoles. Avec le soutien du syndicaliste Marcel BRUEL, il obtient l'adoption du projet, lors du congrès de la FNSEA de 1958. La loi sera finalement votée en 1961 et appliquée en 1962.

André LAUR a également été un personnage politique local. Membre à titre personnel de l'UDF, il a notamment été maire de Luc-la-Primaube de 1971 à 1989, et conseiller général de Rodez-Ouest de 1976 à 1994. Il a consacré sa vie et ses nombreux mandats à la défense du monde agricole et à la protection sociale agricole. André LAUR a porté et défendu, aux côtés des organisations syndicales, des avancées sociales majeures dans une période de mutation sans précédent pour l'agriculture française, parmi lesquelles :
- Création de l'assurance vieillesse des exploitants agricoles (1952)
- Mise en place de l'action sanitaire et sociale (1960)
- Institution de l'assurance maladie des exploitants agricoles (AMEXA) (1962)
- Création d'une assurance contre les accidents pour les exploitants (1966)
- Création de la CAMARCA, caisse de retraite complémentaire pour les salariés non-cadres (1964)
- Vote d'une loi exemplaire sur les accidents du travail des salariés agricoles et le développement d'une politique de prévention dont les résultats sont incontestables (1972).

Ces évolutions semblent évidentes aujourd'hui, mais elles furent pourtant obtenues grâce à la ténacité et à l'engagement d'André LAUR qui sut incarner une exigence sociale fondée sur la responsabilité de tous et imposer une logique de solidarité qui n'allait pas toujours de soi.
Parmi tous les mandats qu'il a tenus, citons :
- Vice-président du Conseil général de l'Aveyron (1976 - 1994)
- Maire de Luc (1971 - 1989)
- Membre du Conseil économique et social (1970 - 1993)
- Membre du Comité économique et social des Communautés européennes (1978 - 1997)
- Président de la caisse MSA de l'Aveyron (1956 - 1989)
- Président de la Caisse centrale de la MSA (1974 - 1992)

Hommage de Monsieur Jean-Claude LUCHE :
" Avec la disparition d'André LAUR l'Aveyron perd une des personnalités les plus marquantes de ces cinquante dernières années au sein d'une génération de responsables professionnels et d'élus qui ont marqué de leur empreinte la politique agricole française et communautaire et la gestion du département. Les qualités intellectuelles et humaines qu'il a mises sans relâche au service de l'intérêt général lui ont permis de jouer un rôle de tout premier plan au niveau national, en particulier comme président de la Mutualité sociale agricole et dans les institutions européennes. Il a placé la solidarité au coeur de nos actions ".


Retourner à l'historique des reportages de souvenirs



  © SMLH - 2016