Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de l'Aveyron Section

Photographie de la dernière activité

Madame Hélène CAZALS nous a quittés le 12 mars 2009.

Elle était :
Chevalier de la Légion d'Honneur (1999)
Chevalier de l'Ordre national du Mérite
Officier du Mérite agricole (1989)
Chevalier du Mérite agricole (1980)
Médaille de la Jeunesse et Sport.

Eloge funèbre prononcé à l'UDAF par madame Georgette GARRIC :
Fille d'agriculteurs née AUSSIBAL le 2 juillet 1929 à Moyrazès, comme son époux André CAZALS, Hélène n'était pas femme à rester discrète à l'ombre de la carrière professionnelle de son mari. Elle s'engage très tôt dans l'action en faveur des femmes du milieu rural au sein de la JACF (Jeunesse Agricole Chrétienne Féminine). Elle y suit alors des cours ménagers : « c'était une bonne école de formation qui, en plus de nous expliquer les tâches de la vie quotidienne, nous a appris à réfléchir par nous-mêmes et à nous organiser » faisait-elle remarquer.

Actrice de sa double émancipation et de celle de tout un monde où les hommes avaient trop souvent seuls voix au chapitre, Hélène CAZALS va s'enthousiasmer et se dévouer sans relâche pour ce qui ressemble à une cause. Alors, « pour favoriser leur ouverture d'esprit et leur connaissance du monde », elle commence par organiser des camps de vacances.
C'est en tant que jeune maman qu'Hélène CAZALS s'engagera dans le mouvement Familles Rurales. Car elle est favorable à « tout ce qui peut améliorer le quotidien des familles et des mères du milieu rural ».
Au fil des ans, elle va collectionner mandats et responsabilités, conciliant devoirs familiaux, professionnels et associatifs. Cela ne fut pas toujours facile, a averti l'épouse du maire de Colombies. D'autant que ce dernier, a confié sa compagne, est un homme qui fonce et qu'il faut suivre «pour garder la distance».

Hélène CAZALS, championne de « la promotion de la femme en milieu rural », adepte d'une « politique familiale globale », ardent défenseur d'une « famille, cadre privilégié de l'épanouissement de la personne », a assumé d'innombrables responsabilités, qu'elles soient locales, régionales ou nationales.
Parmi toutes les fonctions qu'elle a tenues, citons :
- Présidente de l'association Familles Rurales de l'Aveyron (1970 - 1980) où elle gère plus particulièrement au niveau national la branche «jeunes et loisirs», ainsi que la formation des animateurs.
- Vice-présidente nationale de Familles Rurales
- Administratrice nationale de Familles Rurales (1972 - 1994)
- Vice-présidente de la structure aveyronnaise (1988 - 1996)
- Présidente de l'UDAF (1988 - 1998)
- Vice-présidente de l'URAF Midi-Pyrénées (1988 - 1998)
- Présidente d'honneur de l'UDAF
- Vice-présidente de la MSA de l'Aveyron (1970 - 1995)
- Vice-présidente de la MSA à la Caisse centrale de la MSA (1986 - 1997)
- Membre du Conseil Economique et Social Régional de Midi-Pyrénées (1985 - 1995)
- Membre du conseil d'administration du Centre hospitalier de Rodez (1997 - jusqu'à son décès).

Après plus de 40 années au service de l'indépendance des femmes en milieu rural et de l'éveil des jeunes enfants, Hélène CAZALS se retire de ses principaux mandats parce qu'elle « ne se sent plus assez représentative. Elle n'a plus vocation de parler au nom des familles » confiait-elle à l'époque, parce qu'elle « n'est plus au fait de leurs préoccupations ».


Retourner à l'historique des reportages de souvenirs



  © SMLH - 2016